Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 17:23

Elle a dit :

maintenant, je laisse, je file, j'arrondis le vide autour de moi. Je cesse de vouloir.

C'est

maintenant

la plongée sans le remords, la scène qui s'effrite sous la pluie.

Le petit théâtre est emporté à toutes jambes et les bouts au dessus font une forêt de lianes incontinentes,

dessous, la voilà qui flotte comme le grand lys blanc d'Ophélie dans l'eau tiède et vaseuse de l'oubli

Maintenant c'est un rond de projecteur sur le cirque de velours

et du sable, et des mots de sable coulent doucement tout autour de la lumière qui crisse

il n'y a plus de sens, plus de vent, et donc, plus de girouettes

qu'un grand silence venu d'autre part qui ne saurait s'effilocher.

Les mots se tiennent encore un peu, et leur compacité fait une ombre en coulisses

Maintenant c'est bien fini, dit-elle

relâche relâche relâche.

On ne joue plus

Relâche

Partager cet article

publié par dominique dieterlé - dans poèmes
commenter cet article

commentaires

Repères

  • : ANISARA
  • ANISARA
  • : Après la publication de mes livres "lettres d'anisara aux enfants du Togo" et "Villes d'Afrique", ce blog rend compte en chroniques, poèmes, photos, dessins, des rencontres avec les humains et la solidarité, avec la poésie, l'art, les cultures, l'Afrique et les voyages.
  • Contact

Rechercher