Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2008 4 13 /11 /novembre /2008 23:35

Pour ceux qui ne le savent pas, l'Harmattan est un vent extrêmement sec et chaud qui souffle entre les pluies de mousson et du temps très chaud, très sec et pas venté du tout
la saison de l'Harmattan au Togo correspond à peu près à notre hiver, c'est une saison que je ne connais pas (encore)...
Pourquoi parler de cela ?
l'Harmattan est aussi un éditeur (sec et ....??) de littérature et d'essais centrés principalement sur L'Afrique
On ne peut pas dire que les rapports avec leurs auteurs soient empreints d'une considération très tendre, peut être en est-il souvent ainsi dans ces milieux...
néanmoins on trouve à la librairie de l'Harmattan, 16 rue des écoles (Paris 5è), tout ce qui peut exister de plus improbable, de plus étonnant, et de plus rare sur l'Afrique, ça peut donc valoir le coup d'y faire un saut si l'on ne manque ni de temps, ni de courage
on pourrait dire que cet hommage de ma part est pour le moins mitigé, mais il était nécessaire et honnête d'y faire référence ... après tout c'est mon éditeur, et il m'a offert une chance en faisant paraitre mon bouquin dans la collection "études africaines" qui présente un catalogue intéressant et dont la ligne éditoriale (voir ci dessous) est a priori séduisante, et correspond bien, a posteriori, à mon projet d'écriture ...
alors , merci à eux

... pour se faire plaisir, auparavant, une photo de saison sèche : la poussière est due aux danseurs et non au vent !



Etudes africaines
Directeurs(trice) de collection : François Manga-Akoa, Denis Pryen

La collection Etudes africaines (Interdépendance africaine) est ouverte à toute personne désireuse de participer intellectuellement à la transparence de l'information circulant sur l'Afrique. Oeuvrer pour la paix, la sécurité et le bien-être des populations les moins privilégiées et sans voix ne peut se faire sans soutenir la pensée critique et alternative sur l'Afrique.

Dans un monde de plus en plus interdépendant, les Africains doivent trouver dans cette collection des repères pour mieux se positionner dans un monde de compétition et de performance qui laisse, sur les bas-côtés, les faibles et ceux qui tardent à s'organiser collectivement. Dénoncer la "ventrologie", la non-transparence et l'impunité, c'est oeuvrer pour l'avènement d'une société de confiance. Les droits de l'homme, de l'enfant et de la femme dans une telle société, de conception universelle, la laïcité serviront de fondement à la préservation des libertés, et la religiosité ne pourra servir de justificatifs pour retarder, ou neutraliser, l'interdépendance des synergies fondatrices d'une Afrique interdépendante.

Il importe aussi de rendre les ouvrages accessibles au lecteur moyen vivant essentiellement dans les pays à revenu faible, dont plus de 500 millions d'Africains au sud du Sahara vivant avec moins de deux Euros par jour en 2002 et probablement plus de 618 millions en 2015.

Partager cet article

publié par dominique dieterlé - dans chroniques
commenter cet article

commentaires

joël 15/11/2008 12:24

Je le savais, mais c'est encore plus beau, plus nourri de chair et de sang, de don, de souffle que je ne l'aurais pensé. Tu m'époustouffles!
Jo

Repères

  • : ANISARA
  • ANISARA
  • : Après la publication de mes livres "lettres d'anisara aux enfants du Togo" et "Villes d'Afrique", ce blog rend compte en chroniques, poèmes, photos, dessins, des rencontres avec les humains et la solidarité, avec la poésie, l'art, les cultures, l'Afrique et les voyages.
  • Contact

Rechercher