Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 20:14

le temps et le moment s'éloignent, mais au bord de cette exigence hivernale

je retiens un sourire, quelques images et le partage d'une douceur où je me perds

l'éloignement n'est pas seulement géographique, il est bardé de mots qu'on n'entend pas

qu'on ne veut pas entendre, ou qu'on ne sait pas déchiffrer, parce qu'ils nous transpercent

de leur étrangeté

 

les photos ne parleront pas à celui qui se bouche les oreilles,

les sens grands ouverts suffiront ils à palper l'horizon ?

c'est toujours trop loin,

toujours là bas,

et puis ça ne fait rien puisque je n'y suis pas

 

(toutes mes images Togo2012)

karasud10

 

et enfin, voici quelques mots

des mots cousus qu'on voudrait ignorer

mais que j'écoute pour contrer la nuit glaciale,

et garder la chaleur du monde sans voix

pour le temps qui ne repassera pas,

pour l'amitié

 

mots contradictoires de celui qui croit encore qu'une richesse d'ailleurs ferait son bonheur et de celui qui a vu qu'elle n'était pas ici. Et le bonheur non plus !

 

lettre de X... émigré en Amérique du Nord depuis octobre 2012

 

...Comme je le disais chaque  jour est une lutte pour moi ici ...on court tout le temps pour travailler, payer le loyer, le manger, les impôts et autres. Bref c'est l'enfer. Je travaille sur appel car il y a une baisse d'activité... je me sens seul, j'ai même envie d'avoir une relation pour diminuer ma solitude. Ici je vois vraiment l'importance d'être à deux. Je ne peux pas trouver facilement une fille, chacun est dans son coin même dans le métro chacun se renferme dans sa bulle avec toujours les écouteurs à l'oreille. Je meurs de solitude et tout le reste. Ici je dois diluer mes principes pour m'adapter a cet environnement solitaire qui me ronge comme un cancer. Je vis sans vie...
Je reste confiant malgré les difficultés car je veux réussir afin de revenir aider mes frères africains. Le paradis c'est en Afrique. J'ai commencer à leur témoigner de cette réalité mais ils ne veulent pas me croire, car pour eux c'est comme si je ne voulais pas qu'ils viennent ici. Ils ont raison : quand on est en Afrique, on a toujours de ces idées. Comment peux tu prouver à un mendiant que tu n'as pas d'argent à lui donner tant que tu as les poings fermés?

lettre De Y... reçue cet été 

Je rêve de partir un jour en guerre contre mon pays. Je suis profondément blessé, déchiré par la haine et la vengeance. Je ne comprends pas un pays si petit qui ne peut pas bénéficier de ses potentiels. Je suis dans un monde où tout est question de moyens. On ne peut pas être heureux au mois une fois avant de rendre l'âme. Je vois les gens mourir devant moi faute des moyens que le pays devrait octroyer à tout le monde, mais les autorités préfèrent se satisfaire eux mêmes, et si nous on est fatigués de lutter sur des lits d'hôpital, ils disent que ce n'est pas de leur faute... J'ai perdu ma petite soeur à cause d'un manque de moyens et de suivi, elle est partie et je n'ai rien pu faire pour elle. 
Si un jour tu apprenais que je deviens violent, ne sois pas étonné car je pense mieux vivre ainsi, que mourir si tôt pour une bêtise. J'ai perdu le sens de vivre sans espoir. Pourquoi ce monde n'accepte pas les pauvres ? Certains bénéficient de tout, et toi tu te contentes de rêver...

Partager cet article

publié par dominique dieterlé - dans from Africa
commenter cet article

commentaires

Repères

  • : ANISARA
  • ANISARA
  • : Après la publication de mes livres "lettres d'anisara aux enfants du Togo" et "Villes d'Afrique", ce blog rend compte en chroniques, poèmes, photos, dessins, des rencontres avec les humains et la solidarité, avec la poésie, l'art, les cultures, l'Afrique et les voyages.
  • Contact

Rechercher