Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 13:56
et lorsqu'ils se retirent
comme ils disent
laissent les cicatrices exsangues
de nos veines déchirées
et vont porter les armes
vers d'autres habitudes

pas de chance disent ils encore
en exhibant la forteresse
ici tu n'entres pas
mais on apprend trop tard
que c'est autour de soi
que les hauts murs sont érigés

la nuit ils parlent à couvert
en arrachant les herbes folles
et leur corps défendant
fauche le blé avec l'ivresse
jaillie du baudrier d'Orion
cloué sur le ciel noir

l'un chantait autrefois
il n'y a pas d'amour
heureux

mais s'il n'est pas heureux
n'y est-il pas

quand même ?

orion3

Partager cet article

commentaires

Repères

  • : ANISARA
  • ANISARA
  • : Chroniques, poésies, photos, créations pour illustrer mes voyages, mes rencontres avec les humains solidaires, avec l'Art et les cultures, ici et partout ailleurs. Livres parus à ce jour : "lettres d'Anisara aux enfants du Togo" (Harmattan), "Villes d'Afrique" et "Voyager entre les lignes" (Ed. Le Chien du Vent)
  • Contact

Rechercher