Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2011 2 25 /01 /janvier /2011 15:26

le Chili celèbre à tout moment Neruda comme un héros national...

Ses maisons sanctuarisées offre au voyageur le visage étonnant et contradictoire d'un homme de la terre qui se vivait en capitaine d'un bateau définitivement ancré, d'un gamin pauvre qui ne s'est pas lassé d'accumuler de son vivant des collections folles et désordonnées d'objets célébrant la beauté et le travail des hommes

 

mais ce que l'on retient avant tout ce sont les mots emportés de souffles choqués par la rencontre impossible de la violente profondeur Pacifique et de la hauteur Andine, d'un homme seul face à l'océan et de la multitude du peuple

 

entre tous ses écrits je découvre au fil de ses 3 maisons (Isla Negra, Chascona, Sebastiana) un petit bouquin qui réunit son discours de réception au prix Nobel en 71, et celui qu'il prononça après son retour au Chili en Nov 72, à la fin de sa mission d'ambassadeur en France ( il était déjà très malade, et mourut un an après, cad 10 jours après le coup d'état du 11 septembre 1973).

Ce dernier discours , hélas prémonitoire, où il met en garde son pays contre la tentation de guerre civile, rend hommage à Allende et au peuple qui l'a élu, ainsi (ironie du sort) qu'à l'armée supposée légaliste encore à cette époque en particulier au Général Prats qui le reçoit à la place d'Allende voyageant à l'étranger. Prats sera assassiné par son "frère" d'arme Pinochet un an après le Golpe. Ce discours a été prononcé dans le stade de Santiago où les putschistes réuniront les opposants et passeront nombre d'entre eux par les armes (dont Victor Jara, le chanteur à qui ils couperont les mains)

 

http://www.mundolatino.org/cultura/neruda/neruda_3.htm

(discours de réception du Nobel)

 

San.09

 

 

... et puis une édition intégrale ( en espagnol bien sûr) du Canto General, sorte d'Odyssée de la terre et des peuples amérindiens dont voici un extrait qui concerne la destruction de Cuzco par Pizarre , l'analphabète, et ses frères

http://www.alisupay.org/web/index.php?option=com_content&task=view&id=71&Itemid=2

 

 

Cita de cuervos, XIII Canto General.  Pablo Neruda

En Panamá se unieron los demonios
Allí fue el pacto de los hurones
Una bujía apenas alumbraba
cuando los tres llegaron uno a uno

Primero llegó Almagro antiguo y tuerto,
Pizarro, el mayoral porcino
y el fraile Luque, canónigo entendido
en tinieblas. Cada uno
escondía el puñal para la espalda
del asociado, cada uno
con mugrienta mirada en las oscuras
paredes adivinaba sangre,
y el oro del lejano imperio los atraía
como la luna a las piedras malditas.

Cuando pactaron, Luque levantó
la hostia en la eucaristía,
los tres ladrones amasaron
la oblea con fosca sonrisa.
"Dios ha sido dividido, hermanos,
entre vosotros", sostuvo el canónigo,
y los carniceros de dientes
morados dijeron  "Amén".

Golpearon la mesa escupiendo.
Como no sabían de letras
llenaron de cruces la mesa,
el papel, los bancos, los muros.

El Perú oscuro, sumergido,
estaba señalado y las cruces
pequeñas, negras, negras cruces,
al Sur salieron navegando:
cruces para las agonías
cruces peludas y filudas,
cruces con gancho de reptil
cruces salpicadas de pústulas
cruces como piernas de araña
sombrías cruces cazadoras.  

Isla.02

 

Partager cet article

publié par dominique dieterlé - dans amérique latine
commenter cet article

commentaires

Repères

  • : ANISARA
  • ANISARA
  • : Après la publication de mes livres "lettres d'anisara aux enfants du Togo" et "Villes d'Afrique", ce blog rend compte en chroniques, poèmes, photos, dessins, des rencontres avec les humains et la solidarité, avec la poésie, l'art, les cultures, l'Afrique et les voyages.
  • Contact

Rechercher