Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 23:52

 

sans bruit sans remords

à neuf heures et huit minutes

j'ai lâché le monde

 

 

 

P1000553

Partager cet article

28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 23:18
mon langage cette fois ne sera ni blanc ni noir
il empruntera la constance étale de la rencontre
mer et fleuve au flegme apparent
sous le dos lissé du soir

les désirs de l'autre et de l'un jouent
à secouer l'entraille du silence

pas de vent pas de vague pas de rumeur froissée
juste la puissance contradictoire des énergies
qui viscèrent l'une en l'autre
le droit au recul et à l'abandon

l'air salin spirale en fumée grise
l'eau revient douce avec son rire de métronome

que manque-t-il à nos yeux de ne pas voir ?
nous diront-ils qu'on ne peut vivre sans passion ?



BENODET


Partager cet article

5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 00:18
il me revient la maison froide
où je vivais nue parmi les ombres
des mortes dormant dans les placards

      parfois elles sortaient du miroir
      et le diable cognait en croches
      contre les murs frappés d'interdit

           dans la chambre en torsade
           la sourdine était de rigueur
           sur le sépia des chevelures


un an

Partager cet article

14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 21:54
l'oeil effaré cadre
et vide et  ronge
et verrouille
la porte du soir

           le vent claque blanc
           au carré froid des fenêtres
           à seule fin de quoi ?



cadre

Partager cet article

20 janvier 2010 3 20 /01 /janvier /2010 13:56
et lorsqu'ils se retirent
comme ils disent
laissent les cicatrices exsangues
de nos veines déchirées
et vont porter les armes
vers d'autres habitudes

pas de chance disent ils encore
en exhibant la forteresse
ici tu n'entres pas
mais on apprend trop tard
que c'est autour de soi
que les hauts murs sont érigés

la nuit ils parlent à couvert
en arrachant les herbes folles
et leur corps défendant
fauche le blé avec l'ivresse
jaillie du baudrier d'Orion
cloué sur le ciel noir

l'un chantait autrefois
il n'y a pas d'amour
heureux

mais s'il n'est pas heureux
n'y est-il pas

quand même ?

orion3

Partager cet article

14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 11:50
le froid, ou le temps ,
ou tout ce qui croule devant nous
bref c'est pas un jour "avec"
le slam dit bien tout ça


vraiment j't'assure que je n'peux pas tout faire
regarde bien j'suis pas toute seule sur terre
un grain d'mica noyé dans la poussière
qui veut briller pourtant, même sans en avoir l'air

j'entends tout l'temps hurler le monde
où qu'on se place d'ailleurs sur la mappemonde
y'a trop d'malheur, y'a trop d'souffrance
on n'se demande même plus c'qui tue nos espérances

toi tu crois ça, moi j'le crois pas
c'est pas pour ça que j'vais m'battre avec toi...
mais il suffit parfois que dans nos mains
monte quelque chose qui ressemble à la faim
un petit creux de rein, un petit manque de rien
déni d'amour ou bien désir de pain
pour que nos âmes, s'enflamment
pour que les armes surgissent au beau milieu des larmes

je n'sais pas dire qui a vraiment raison
s'il faut laisser tomber ou demander justice
si la violence - a des chances - de noyer le poisson
s'il vaut mieux laisser faire ou appeler la police
quand les loups qui dominent montrent leurs appétits
et bouffent le peu qui reste sur le dos des petits

j'suis pas toute seule tu sais, j'voudrais fermer les yeux
je crois qu'on n'peut rien faire, surtout quand on est vieux
regarde bien j'suis pas toute seule sur terre
autrefois je croyais que j'aurais pu briller
aujourd'hui c'est à toi d'prendre la relève mon frère
moi je suis sur le sable, où l'temps m'a fait échouer

Partager cet article

30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 18:25
à tous
une année

meilleure


cela seul que je peux souhaiter
aux chanceux et aux autres
de l'an qui s'achève

espoir et progression
malgré l'aveuglement
d'un temps fermé à double tour

et puis ...
les jours rallongent !


***

une rosée d'étoiles

chasse le glas des ombres froides
odeurs de jacinthe


jacinthe



Partager cet article

22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 14:22
bon, ce n'est pas très optimiste
mais comment croire à quoi ?


il parait qu'un jour
le monde viendra irradier
le temps chauffé à blanc
des arbres noirs et secs

pourra-t-on dire du coeur
grippé à froid ce soir de peine
qu'il renaîtra en rouge
de son sang délavé ?

pas de couleurs et pas d'odeurs
sous les climats évidés de la mémoire

et qui
pourra s'en échapper?


soird-hiver.JPG

Partager cet article

2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 19:16
mes questions de pleine lune fermentent les aubes livides
est-ce seulement le toucher du vent, de l'âge, de l'absence
n'y a-t-il pas d'autres passe-temps
pour griffer le ciel bas et lui faire toucher terre

entre homme et femme
entre nord et sud
entre blanc et noir
se tordent les bois morts, qui pourtant se touchent

la plume est un écran où nul n'est invité
les bribes de la parole déchirées en clapots
sur le mur des hautes marées

le toit des maisons vides effondre la mémoire
je pense à qui je ne sais pas dire
de quoi je me souviens



Partager cet article

17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 12:25


novembre en bataille

vent de feuilles et de pluie noire

le jardin s'emporte


 



Partager cet article

25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 17:57
fall, ni joyeuse ni sèche
mais convertie par l'or du temps
en arcade de foin
depuis longtemps coupé

fall, la vigne rouge éparpille l'azur
quand sortent les pétales de la flèche égarée
le ciel revient, clignant
derrière chaque livrée d'oiseau

fall, une onctuosité de lys
échappés de saison
où le vin soudoyait
ses vertiges dansants

fall, chute d'armoiries blasonnées
qui se lâchent peu à peu
  sable et gueule
dans l'eau miroir de l'avant-âge

fall, blanche enfin
cotonneuse de brumes salées
la cascade s'effleure
en tourbillon de miel

il ne pleut plus
il braise des tourbes souterraines
c'est un vent de feuilles et de peaux
qui fait la roue
pour défier
nos hivers


Partager cet article

4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 13:34
habit de poussière
la muraille au corps cassé
tente un pas de danse







Partager cet article

Repères

  • : ANISARA
  • ANISARA
  • : Après la publication de mes livres "lettres d'anisara aux enfants du Togo" et "Villes d'Afrique", ce blog rend compte en chroniques, poèmes, photos, dessins, des rencontres avec les humains et la solidarité, avec la poésie, l'art, les cultures, l'Afrique et les voyages.
  • Contact

Rechercher