Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2020 1 02 /11 /novembre /2020 09:47

Voilà donc ce défi "Inktober 2020" terminé.

Le confinement incite à prendre son temps pour continuer sur d'autres carnets, ou d'autres supports. Bon pour le moral, bon pour le plaisir. Bon pour le partage, non pour vouloir se faire encenser (ça n'en vaut pas la peine d'ailleurs) mais pour l'échange, gratuit.

(on peut voir tous les dessins sur les pages précédentes du blog... si on a envie)

Un nouveau carnet

Partager cet article

2 novembre 2020 1 02 /11 /novembre /2020 09:35

28 octobre : FLOTTER

 

... entre deux eaux

 

Inktober2020 : du 28 au 31 octobre

29 octobre : CHAUSSURES

 

toujours prêtes à partir !

Inktober2020 : du 28 au 31 octobre

30 octobre : DE MAUVAIS AUGURE

 

Pas besoin d'en faire un roman !

Inktober2020 : du 28 au 31 octobre

31 octobre : RAMPER / SE TRAINER

 

Sable liquide, orage, fusion du corps mobile

Je ne sais pas

Je la regarde se trainer. Je la regarde

C'est le regard qui décidera de la noyade ou de l'espoir

Si c'est l'hiver ou bien l'été

Si c'est plaisir ou bien pitié

Inktober2020 : du 28 au 31 octobre

Partager cet article

30 octobre 2020 5 30 /10 /octobre /2020 20:32

23 Octobre : DÉCHIRER, DÉCHIRURE

 

Voici le nom de celui qui a marché sur les routes d'exil

Voici la langue clouée, la chair à vif, la mer de sang

Voici le vide à venir et le passé décomposé

Que reste-t-il de lui, au delà des cicatrices, des arrachements

des DÉCHIRURES de son soleil ?

 

INKTOBER 2020 du 23 au 27 octobre

24 Octobre : CREUSER

 

INKTOBER 2020 du 23 au 27 octobre

25 Octobre : COPAIN

 

Celui qu'on reconnait toujours,

même au cœur de la foule anonyme

 

INKTOBER 2020 du 23 au 27 octobre

26 Octobre : CACHER

 

pas vu, pas pris

la nuit descend

rien fait, rien dit

juste innocent

INKTOBER 2020 du 23 au 27 octobre

27 Octobre : MUSIQUE

 

chanson d'enfance ( en canon)

Tout doit sur te-e-rre finir un jour ...

INKTOBER 2020 du 23 au 27 octobre

Partager cet article

30 octobre 2020 5 30 /10 /octobre /2020 20:18

18 Octobre : PIÈGE

 

enfermement, explosif, dents de loup, filets, barbelés

déflagration, désolation, barreaux, engrenage, torture

élimination, absorption, destructions, infinités nuisibles de la haine

PIÈGE à Cons

 

Inktober2020 / 18 au 22 octobre

19 Octobre : L' ÉTOURDI

 

la tête tourne et le corps ne sait plus

d'où vient ce temps noyé dans le ciel nu

le monde tourne, celui qui l'a tenu

a déjà oublié ce qu'il est devenu

 

 

Inktober2020 / 18 au 22 octobre

20 0ctobre : CORAIL

 

Ne les appelait-on pas autrefois "train CORAIL" ?

Qui s'en souvient ?

Inktober2020 / 18 au 22 octobre

21 Octobre : SOMMEIL

 

qui passe derrière mes yeux ?

qui gonfle mes paupières ?

combien de rêves n'ai-je pas résolus ?

combien de questions la nuit m'a-t-elle posées ?

que devient le SOMMEIL quand on a perdu la vue ? perdu la vie ?

Quand vais-je me réveiller ?

Inktober2020 / 18 au 22 octobre

22 Octobre : CHEF CUISINIER

Patate cosmique

pour grand chef

étoilé

Inktober2020 / 18 au 22 octobre

Partager cet article

16 octobre 2020 5 16 /10 /octobre /2020 10:08

mercredi 14 octobre : Armure

 

Armé, encombré d'ARMURES

Qui se protège, et qui s'allège ?

Quand la matière devient piège

Sans un regret, sans un murmure

INKTOBER jours 14, 15, 16 , 17

jeudi 15 octobre: Avant-Poste

 

AVANT (la) POSTE il y avait : des pigeons voyageurs

Avant le papier, le crayon : des grottes et du charbon de bois

Avant le téléphone : des signaux de fumée..

On s'arrange toujours pour laisser les messages : qui les reçoit, qui les lira ?

Après nous, le déluge... ou le retour à l'envoyeur ?

 

 

INKTOBER jours 14, 15, 16 , 17

Vendredi 16 octobre

ON EST INSTAMMENT PRIE DE SUIVRE LA FLÈCHE
SOUS PEINE D'AMENDE

INKTOBER jours 14, 15, 16 , 17

Samedi 17 octobre : TEMPETE

 

Le temps des tempêtes

Sous un crâne

Dans un verre d'eau

Semé par le vent

Récolté par qui le veut

et cœtera... et cœtera

 

INKTOBER jours 14, 15, 16 , 17

Partager cet article

13 octobre 2020 2 13 /10 /octobre /2020 14:32

suite du challenge de dessins. #inktober2020

autres textes et dessins, regroupés par 4 sur les pages précédentes

 

Vendredi 9 Octobre : JETER

 

JETER, jeter, rejeter

jeter l'arbre avec le papier

jeter la forêt avec l'eau du bain

jeter les morts comme des bouées

jeter ce qui dépasse, ce qui agace

jeter le plein avec le trop plein

jeter en vomissant des tombereaux d'ordures

sur le vide

de l'épuisement

Inktober2020 / Jours 9,10, 11, 12, 13

 

Samedi 10 octobre : ESPOIR ( en hommage à Stanley Kubrick)

 

Quand on attendait 2001

Quand on attendait l'Odyssée

Quand l'ESPOIR tenait l'âme debout

et que le nouvel homme vibrait dans le ciel noir de l'infamie comme une délivrance

quand on ne lâchait rien

quand c'était pour demain

et qu'il faudrait, comme toujours

attendre ... après-demain !

 

Inktober2020 / Jours 9,10, 11, 12, 13

 

Le dimanche 11 octobre

ou n'importe quel jour

de n'importe quel mois

les bombes

les armes

la guerre

les armes de guerre

c'est DEGOUTANT

Inktober2020 / Jours 9,10, 11, 12, 13

 

Lundi 12 octobre : Glissant

 

Qui s'est glissé entre les pages ?

Est-ce le poète GLISSANT des Antilles rêvées ?

Est-ce la poésie ouvrant le livre avec ses clefs de mots ?

Est-ce l'écho d'un temps où le papier nous racontait ?

Ne te perds pas dans les rues pâles, dans les pages blanches, dans les maux incertains de l'hiver

Poète garde-nous dans le secret de l'île !

Inktober2020 / Jours 9,10, 11, 12, 13

 

Mardi 13 octobre : DUNE

 

Femme de sable

Désert tremblant d'étoiles nues

La dune s'allonge

 

 

Inktober2020 / Jours 9,10, 11, 12, 13

Partager cet article

8 octobre 2020 4 08 /10 /octobre /2020 15:47

#inktober2020

suite de dessins réalisés pour le challenge INKTOBER ( voir article précédent)...

Brouillons, délires, esquisses, explorations... textes et dessins font cause commune

Lundi 5 octobre

 

L'âme

LAME

l'arme

Larmes

Inktober J5, 6, 7, 8

Le 6 octobre, c'est RONGEUR

 

Voilà ce qui reste de toi !

et maintenant saurais -tu dire

ce qui a tout RONGé

Si c'est le temps ?

Si c'est le rat ?

Ou juste qu'il y avait trop de mots

pour une éternité

 

Inktober J5, 6, 7, 8

7 octobre : FANTAISIE à ma mesure

 

aux mensonges du réel

à l'effondrement des vérités

à l'indigence des vertus

à la sottise du bitume

 

j'oppose la FANTAISIE de ma tête sans cervelle

et de ma liberté

 

Inktober J5, 6, 7, 8

8 octobre : sur les DENTS !

 

Roue DENTée

pour aider

à mâcher le travail

Inktober J5, 6, 7, 8

Partager cet article

4 octobre 2020 7 04 /10 /octobre /2020 13:55

Inktober est un challenge de dessins, (dont j'ignorais tout jusqu'à l'AG récente de l'asso Arrêt Création)  qui se déploie sur tous les mois d'octobre, avec 31 mots servant de base à un thème journalier... #inktober2020

INK = encre et trait, dessin et texte... je ne me priverai donc ni de l'un ni de l'autre !

Tout cela vous a un petit air Oulipien* de contraintes stimulantes pour l'imaginaire, doublé d'un parfum surréaliste de "Cadavre Exquis"** auquel je ne résiste pas... Je considère ce challenge comme un jeu, un brouillon, dont les résultats ne sont pas aboutis mais emmènent sur des chemins potentiellement exploitables. Ou pas. On s'en fiche au fond, jouer et créer pour le plaisir de son cerveau et de sa main !

Aujourd'hui les 4 premiers jours d'Octobre (4 dessins, 4 textes)

Si je ne vais pas au bout j'accepte d'être mise à l'amende (virtuelle) !!!

*Oulipien : de OULIPO - Ouvroir de Littérature Potentiel - fréquenté notamment par Queneau et Perec. dont le principe est d'établir des contraintes formelles, puis de les traduire sous forme de textes , la rigueur devenant ainsi source de créativité.

** Cadavre exquis : jeu graphique ou d'écriture collectif inventé par les surréalistes.  L'aspect collectif vient des mots imposés, et je l'espère, de la confrontation avec les inspirations de tous ceux qui y participeront, notamment à Concarneau

 

poème naïf du 1er jour d'Octobre : POISSON

 

Dans l'océan, tu trouveras

plus de plastique que de berniques

plus de ferrailles que d'écailles

plus de naufrages que de partages

plus de pétrole que de bestioles

mais alors...

où iront vivre les POISSONS

quand ils n'auront plus de maison ?

 

INKTOBER J+4

2 octobre : BRIN, MÈCHE

 

elle déroule une à une les MÈCHES de ses yeux

elle fait des ritournelles enchevêtrées de nœuds

 

elle a rempli le ciel avec du vent

et moissonné d'un trait la paille des serments

 

elle joue à dénouer chaque saison

traçant un tourbillon qui ne tourne pas rond

 

car moi, dit-elle encore

je fais ce que je veux

de mes cheveux

 

INKTOBER J+4

3 octobre : VOLUMINEUX, ÉPAIS

 

trop VOLUMINEUX dans le cadre

et trop de tout sur l'écran blanc

des désirs sans objet, des objets,

et trop de mots, trop d'impatiences

noyées d'ÉPAISseurs grises

 

pas assez de regards

et plus beaucoup de temps

INKTOBER J+4

4 octobre : RADIO

 

essayez donc la transparence

à l'ombre intérieure de vos corps

laissez venir le pas, et l'os

marchez pour voir dans les ténèbres

ne regardez jamais le temps RADIOgraphié à secondes comptées

ne vous arrêtez pas, si vous pouvez,

avant la fin de l'escalier

INKTOBER J+4

Partager cet article

21 juillet 2020 2 21 /07 /juillet /2020 15:19

Avec la complicité de Aude, graphiste et éditrice "le chien du vent", un nouveau carnet voit le jour ...

Lorsqu'on écrit sur le voyage, extraordinaire aventure ou simple traversée d'un nouveau quotidien, on fait des phrases avec ses pieds. On suit des routes, ou des rails. On emmène avec soi d'autres lignes évadées d'autres livres, d'autres phrases martelées par d'autres pieds qui marchèrent, écrivirent, suivirent d'autres chemins que les siens.

J'ai emprunté ici quelques lignes amies : Rimbaud, Kerouac, Michaux, et beaucoup de rails luisants. Lignes. Le même mot, et pour moi, le même Usage du monde, comme disait Nicolas Bouvier, que chacun raconte à son image.

Mais le temps du voyage n'est pas le temps de l'écrit. D'abord l'action : on marche, on laisse filer la pensée, on regarde, on éprouve. Viennent ensuite les notes d'un court décalage temporel : carnet, soir, lecture, nuit, souvenirs, lendemain. Enfin, revenu chez soi, le texte lève, après des semaines, après des mois, tentant de se charger des trois moments : l'instant, l'écriture, le vagabondage littéraire. Ainsi met-il en correspondance images, réminiscences, moments d'évasion déjà vécus ailleurs, déjà couchés sur d'autres pages, qui donnent corps aux sentiments, aux impressions. À toutes les lignes qui se sont tracées dehors / dedans, jusqu'au récit final.

Cailloux, poèmes, lectures, photographies. Le voyage est écrit dans sa multiple nécessité.

Voyager entre les lignes

Partager cet article

21 juin 2020 7 21 /06 /juin /2020 14:25

Plus de vingt ans après avoir écrit une courte pièce de théâtre appelée "7 jours d'Icare", je retrouve le mythe à l'occasion de 3 linogravures qui m'ont conduit là où je ne pensais plus aller.

Sur une base d'aquarelle, ces trois linos ont été tirées à 6 exemplaires chacune...  et sans trop l'avoir cherché c'est le thème qui s'est imposé à moi ..

Quelqu'un d'intéressé peut, s'il le désire, trouver le texte de cette pièce sur une page de ce blog

le vol d'Icare

le vol d'Icare

L'arbre-labyrinthe

L'arbre-labyrinthe

La femme sans mémoire

La femme sans mémoire

Partager cet article

28 mai 2020 4 28 /05 /mai /2020 17:00

une petite personne trotte depuis des lustres

elle s'appelle Célestine Lurette

a traversé les monde confisqués

avec une paire de ciseaux et un peu de papier

japonais

si vous reconnaissez le pays d'où elle vient

vous la ramènerez ou vous raconterez

l'histoire à des enfants

perdus

voyage immobile
voyage immobile
voyage immobile
voyage immobile
voyage immobile
voyage immobile
voyage immobile
voyage immobile
voyage immobile
voyage immobile
voyage immobile
voyage immobile

Partager cet article

3 avril 2020 5 03 /04 /avril /2020 16:35

sept âges de vie

sept petites toiles carrées (20x20cm)

sept temps de réflexion !

émergence - encore n'y a-t-il que l'idée du possible

émergence - encore n'y a-t-il que l'idée du possible

promesses - en attente des moments infinis

promesses - en attente des moments infinis

la chair s'éveille - un pied toujours dehors - et tangue

la chair s'éveille - un pied toujours dehors - et tangue

briser - le cadre qui ennivre l'espérance

briser - le cadre qui ennivre l'espérance

vers la création - à fonds perdus - sans l'horizon

vers la création - à fonds perdus - sans l'horizon

failles et brèches - derrière la vitrine - des falaises

failles et brèches - derrière la vitrine - des falaises

au soir aveugle - l'intérieur du vide - retourne sur lui-même

au soir aveugle - l'intérieur du vide - retourne sur lui-même

Partager cet article

Repères

  • : ANISARA
  • ANISARA
  • : Chroniques, poésies, photos, créations pour illustrer mes voyages, mes rencontres avec les humains solidaires, avec l'Art et les cultures, ici et partout ailleurs. Livres parus à ce jour : "lettres d'Anisara aux enfants du Togo" (Harmattan), "Villes d'Afrique" et "Voyager entre les lignes" (Ed. Le Chien du Vent)
  • Contact

Rechercher